Melun d'hier ... à aujourd'hui
Melun en Août 1944 - seconde guerre mondiale - libération

A l'occasion du 68ème anniversaire de la Libération de la ville, je vous propose de partager une "enquête", menée entre Novembre 2010 et Juin 2011, m'ayant permis d'identifier le "tank allemand" figurant sur une carte postale légendée à Melun.


Voici la carte postale en question.


Identification du "tank allemand"

Libération de Melun en Août 1944 - tank allemand - éditeur René Gallois
MELUN (S.-et-M.) Tank allemand détruit. Août 1944.
Editeur : R. Gallois - Rueil-Malmaison.


En Novembre 2010, j'écrivais : "En ce qui concerne la localisation et la date, pas de soucis. A l'aide de cartes postales et de livres j'ai pu localiser l'endroit probable de la prise de vue qui se situerai au croisement du Quai Pasteur et de la Rue du Presbytère à Melun. La période est également exacte puisque les combats relatifs à la libération de Melun se déroulèrent du 23 au 25 Août 1944.
Par contre, ce qui me pose soucis, c'est l'identification du "tank". Je ne trouve pas de char allemand correspondant. Il ressemble à un char français, le SOMUA S 35, dont prés de 300 unités tombèrent aux mains des allemands en 1940. Mais je ne m'y connaîs pas en char et je n'arrive pas à trouver de char similaire car deux détails ne correspondent pas : l'avant du char et l'un des canons.
"

Pour permettre d'identifier plus aisément ce char, je fis deux zooms :

Le premier sur un canon de la tourelle
Somua S35 Melun Août 1944

Le second sur l'avant du tank
Melun tank allemand Somua S35 août 1944
Une première réponse me permis de confirmer ma première impression au sujet d'un char de type Somua S35.
"C'est pas vraiment mon truc mais il ressemble vraiment "vraiment" à un Somua S.35 de 1935, même si l'avant du tank de ta photo a été équipé d' espèces de griffes (peut être pour accrocher des chaines ou adapter un engin quelconque)" - Bastille91

A l'appui il me joigna une photo et un montage :
Somua S 35 français 1940

Montage Somua S35 et tank allemand à Melun en août 1944
avec les explications complémentaires suivantes :
"Char français, Après la défaite française de 1940, les allemands, qui apprécient le char, prévoient de doter leurs "Panzer-divisionen" de Somua capturés. Mais, le fameux problème de la tourelle monoplace fait changer d’avis les équipages allemands et les chars capturés seront finalement affectés à des unités de police. Le gouvernement de Vichy proposera de reprendre la fabrication de ce char, dont une partie pour l’armée italo-allemande. Le gouvernement de Vichy pensait utiliser ses exemplaires à la lutte contre les agressions gaullistes et anglaises en Afrique. Cette affaire n’aura finalement pas lieu à cause de l’invasion de la zone libre en novembre 1942.
L'armée allemande l'utilisa sur le territoire français en juin 1944 lorsqu'elle tenta de repousser l'invasion alliée. À mesure que les alliés parvenaient à les capturer, ils les cédaient aux Français qui les retournaient contre la Wehrmacht.

Une tonne de photo du tank 1935 AMC SOMUA S35"


Un autre contributeur nous précisa :
Bonjour !
"Ce que vous appelez "Griffes" sont des patins de chenilles destinés à remplacer des éléments détruits au combat.
Sur les chars la disposition de patins de secours à l'avant du char procure une protection supplémentaire à l'épaisseur du blindage de l'engin.
"


Localisation en Juin 2011 du "tank allemand" d'Août 1944.

Puis, je me mis en quête d'identifier le lieu précis de la prise de vue, plus de 65 ans plus tard.

Cadrage quasi-identique à celui de la carte postale.
Localisation cadrée en Juin 2011 du Somua S35 d'Août 1944Carte postale R. Gallois

Photo initiale.
Localisation le 03 Juin 2011 du tank allemand d'Août 1944

Je vais "mettre en ligne" les cartes postales de Melun m'ayant permis de situer précisément ce "tank allemand".


Localisation en 1950 puis en 1935

Pour localiser ce char, je me suis aidé de cartes postales en cherchant la publicité "LU". La première carte trouvée était postérieure à la Libération de Melun.

Carte postale éditée avant l'inauguration du Pont Jeanne d'Arc (Novembre 1950)

Melun pont Jeanne d'Arc publicité LU 1950

Détail
Détail publicité LU Lefevre Utile Melun

A partir de là, j'ai cherché une carte antérieure à Août 1944 et j'ai trouvé une carte postale éditée avant guerre (vers 1935/36)
Melun pont de Pierre publicité LU

Détail
Melun pont de Pierre éditions R Gallois Pub LU détail

Ensuite, j'ai confirmé la localisation (rue du Presbytère) à l'aide d'une carte montrant la maison aux traits si particuliers (sur la droite de la carte du "tank allemand" et la gauche de la carte postale ci-dessous).

Melun localisation char allemand rue du Presbytère août 1944

Avant de poursuivre, je tiens à vous communiquer une autre vue de ce même char que j'ai trouvé depuis lors dans l'ouvrage de René-Charles PLANCKE, "La Seine-et-Marne - 1939-1945 * Tome 4 Libération de la S.-&-M. * l'été de la liberté Juin 1944 / 31 Août 1944", Editions AMATTEIS (page 113), et qui confirme la localisation. J'en profite pour y joindre une autre carte postale de la rue du Presbytère.

René-Charles PLANCKE La Seine et Marne 1939-1945 tome 4
"Char abandonné par les Allemands (quai Pasteur, à hauteur de la rue du Presbytère).
Il s'agit d'un char français Somua, une "prise de guerre" de 1940."

Melun rue du Presbytère Perrin-Girard éditeurs


Localisation d'un second char allemand de type Somua S35

Localisation 2 char Somua S35 à Melun en août 1944

J'ai découvert d'autres sources me permettant de confirmer la localisation de ce "tank allemand" (étoile
simple) et d'un second (double étoile - au niveau du Crédit Lyonnais à droite de la rue Saint-Aspais) dont la photo figure dans le "Magazine 39-45" n°97/98 de Juillet/Août 1994.

39 45 magazine n°97-98 de Juillet Août 1994 Melun Libération 1944

Pour clore cette recherche relative à la localisation précise de ces deux "tanks allemands", ils sont mentionnés dans l'ouvrage de J. CHACUN : "La Bataille de Melun * 22 - 25 Août 1944" daté du 20 Septembre 1944.

J Chacun "La bataille de Melun * 22 -25 Août 1944"


L' "enquête" se poursuit ...

Aujourd'hui, la question de l'unité allemande à laquelle ces différents chars d'origine française appartenaient reste ouverte. En l'état actuel de mes informations, je formule plusieurs hypothèses mais je n'ai aucune certitude.


Pour revenir à la page d'accueil, il vous suffit de cliquer sur l'image suivante située en bas de chaque page.

Melun